Fabriquer ses cosmétiques maison : oui, mais pas n’importe comment !
Le Blog de la Licorne

De plus en plus de personnes (et peut-être même vous ?) décident de créer eux même leurs produits cosmétiques, dans leur cuisine. Et on les comprend ! C’est une activité ludique qui permet de passer le temps lors de dimanches pluvieux, mais surtout cela permet de contrôler ce qu’il y a vraiment dans les produits que l’on utilise au quotidien.

Chez La Licorne de Victorine, on est adeptes des cosmétiques DIY (même si on adore découvrir de nouveaux produits finis !), on propose même des ingrédients et du matériel pour créer ses cosmétiques soi-même ! Mais même si cela semble simple, saviez-vous qu’il ne faut pas oublier de prendre quelques précautions avant de se lancer ? Venez avec nous, on vous explique tout !

 

AVANT LA FABRICATION

Le dress code : préférez les tenues couvrantes (pour vous protéger) et propres (pour protéger votre tambouille), évitez les manches qui pendouillent ou encore ce fameux pull qui laisse des poils sur tout ce que vous touchez ! 🤦‍♀️

Lavez et séchez-vous soigneusement les mains et idéalement, portez des gants propres.

Le plan de travail : désencombrez-le au maximum, éloignez la nourriture pour limiter les contaminations, et nettoyez-le soigneusement à l’aide d’un chiffon imbibé d’alcool. Ne gardez à proximité que votre recette, vos ingrédients et votre matériel préalablement désinfecté (on en parle juste après).

Le matériel : il est extrêmement important de bien désinfecter les ustensiles que vous allez utiliser et les contenants qui vont accueillir vos produits. Si vous deviez ne retenir qu’une seule chose de cette article, c’est bien ce point-là (mais attention, tout est important ! 😅).

 

Il faut distinguer deux types d’ustensiles : ceux en plastique et tous les autres (verre, inox…)

Le matériel en plastique : il se désinfecte à l’alcool 70° ou plus. Imbibez un chiffon d’alcool et nettoyer l’extérieur et l’intérieur de votre matériel ; pour les flacons qui ont un goulot trop petit, versez de l’alcool à l’intérieur, refermez et agitez de façon à ce que l’alcool se répande sur toutes les parois. Videz et laissez sécher à l’air libre ; pour les pompes, pompez de l’alcool jusqu’à ce que le circuit en soit rempli puis pompez à vide pour vider et sécher.

Le matériel en verre, inox… : il se désinfecte à l’eau bouillante. Faites bouillir de l’eau dans une grande casserole et plongez-y vos ustensiles et contenants ; laissez bouillir pendant 5 à 10 minutes, puis retirez-les (attention c’est chaud ! 🔥) et déposez-les sur un torchon propre et sec pour les laisser sécher. 

 

Choisissez une recette accessible pour commencer : même si fabriquer ses cosmétiques maison est relativement facile, il y a des recettes plus faciles que d’autres. Commencez par des produits simples, qui ne nécessitent pas de chauffage ou de dosage très précis comme un notre recette de sérum pour les cheveux, et au fur et à mesure que vous prenez le coup de main, vous pourrez vous attaquer à des recettes plus techniques comme les émulsions ou la saponification. Ça y est ? Tout est prêt ? Alors on peut commencer !

 

PENDANT LA FABRICATION

Suivez bien votre recette en respectant les dosages indiqués, surtout si vous débutez ! La cosmétique, c’est comme la pâtisserie, cela ne s’improvise pas ! 

Tout au long du processus, évitez que vos mains et votre peau d’une manière générale ne rentrent en contact avec votre préparation. Même si vous êtes propre, un manque de vigilance peut conduire à une contamination de votre préparation et risque de diminuer très significativement la bonne conservation de vos cosmétiques.

Il sera parfois nécessaire de chauffer certaines matières premières afin de les faire fondre ou de faciliter le mélange entre plusieurs ingrédients ; il faut bien faire attention de ne pas se brûler et il est également recommandé de porter des lunettes de protection afin de protéger vos yeux en cas de projections.

On y va mollo sur les huiles essentielles : c’est le parfum de prédilection des cosmétiques maison, mais on oublie trop souvent qu’elles sont très concentrées en actifs et peuvent être irritantes. On ne dépasse jamais les 2% d’huiles essentielles au total dans un formule, c’est-à-dire que si votre formule contient 1% d’huile essentielle d’orange douce et 1% d’huile essentielle d’arbre à thé, vous ne pouvez plus en rajouter !

Halte au gaspillage ! Commencez par des petites quantités. D’une part parce que vous n’êtes pas sûr.e que la formule vous conviendra, d’autres part parce que les cosmétiques maison se conservent moins bien que les cosmétiques conventionnels du commerce qui sont souvent bourrés de conservateurs ! Donc on oublie le litre de crème visage et le baume à lèvres de 10 kilos et on reste raisonnable.

Afin de garantir la bonne conservation de vos formules, il est parfois nécessaire d’utiliser des conservateurs pour que la phase aqueuse ne moisisse pas et/ou des antioxydants tels que la vitamine E afin que les huiles de ne rancissent pas. Ces ingrédients sont puissants et il est très important de respecter encore une fois leur dosage.

 

APRES LA FABRICATION

Avant de ranger votre produit, pensez à bien l’étiqueter avec un marqueur indélébile. Notez de quel type de produit il s’agit, la date de fabrication, la date limite de conservation (elle est souvent indiquée dans les recettes) et si vous avez la place, notez également les ingrédients, leur concentration (c’est-à-dire le pourcentage de cet ingrédient dans le total de la formule) et le numéro de lot qui est indiqué sur l’emballage de chaque ingrédient. Si vous n’avez pas la place, notez ces informations dans un carnet. Elles sont primordiales, car s’il vous arrive un pépin, cela aidera à trouver d’où il vient.

Conserver les préparations les plus fragiles, celles qui n’ont pas de conservateurs par exemple, au frais et utilisez-les rapidement.

Si vous remarquez la formation de moisissure ou un changement d’aspect dans votre préparation (odeur, texture, couleur…), jetez-là ! Nous n’aimons pas le gaspillage, mais votre santé reste une priorité.

Ce n’est pas parce que c’est vous qui avez préparé votre produit qu’il est sans risque (bien au contraire) : il est donc très important de réaliser un test pour s’assurer que vous ne faites aucune réaction à l’application. Pour cela, appliquez votre produit dans le pli du coude sur un carré d’un centimètre de côté et patientez 48%. Si vous ne constatez aucune réaction (rougeur, picotement, gêne respiratoire, gonflement…), vous pouvez y aller ! 💪🏻

 

Et voilà, vous êtes fin prêt.e pour vous lancer dans l’aventure des cosmétiques maison ! On sait que ces règles sont un peu contraignantes mais elles sont essentielles pour pouvoir profiter au mieux de vos produits.

Et je me permettrais d’en rajouter une dernière pour la fin : surtout, prenez du plaisir ! 🙂

Et si vous êtes en panne d’idées recettes, n’hésitez pas à consulter notre dernier recette pour confectionner votre gommage corporel maison !

A vous la parole : quelles sont les recettes que vous aimeriez trouver sur notre blog ?

Laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués (*) sont obligatoires *